Mode

Le jean destroy : stylé ou pas ?

pour ou contre le jean destroy

Le jean troué : pour ou contre la tendance ?!

La tendance du jean troué (ou déchiré, ou destroy) fait débat !

A la sortie des élections présidentielles, nous voilà soulagés : si ce n’est par le résultat qui malheureusement ne peut contenter tout le monde, c’est par la fin des débats / crêpages de chignon, qu’ils soient en direct à la télé, entre amis ou en famille. Avant de repartir de plus belle pour les législatives, on va pouvoir se poser un peu et parler de ce qui fait vraiment polémique, ce qui divise la nation toute entière, bref, de ce qu’on se demande toutes et tous depuis des années : le jean destroy c’est stylé ou pas ?! (#humour)

D’où vient la tendance du jean destroy ?

A l’origine, le jean destroy était la propriété des bads boys : forcément, quand on aime jouer à la bagarre, on se retrouve le jean plein de trous (qui ne s’est jamais fait gronder en rentrant de l’école avec un énorme trou sur le genou …). Il a fait son entrée dans la mode durant les années 80 avec le mouvement punk, puis est devenu un incontournable de la mode grunge quelques années plus tard, incarnée par notre cher Kurt Cobain (RIP, Kurt).
À la fin des nineties, on commence même à retrouver le jean troué sur les podiums ! Le denim usé devient une pièce tendance et luxueuse.
Après une survie difficile dans le monde de la mode, le jean destroy a fait son come-back ces derniers temps. Boosté par la tendance du jean boyfriend, il devient la pièce incontournable pour apporter une touche rock’n’roll à nos looks.

jean destroy

La tendance jean destroy : ce qui est bien et ce qui l’est moins

Le jean troué c’est stylé quand :

  • c’est destroy modéré : trop c’est trop, le but reste quand même d’être habillé, alors on laisse tomber les jeans trop lacérés
  • c’est porté avec des pièces plus habillées : on évite le total look destroy, histoire d’éviter de donner l’impression d’avoir été attaqué par un tigre
  • c’est pas trop moulant : comme ça on ne ressemble pas à un rôti bien ficelé tout droit sorti de chez le boucher

Le jean troué c’est pas stylé quand :

  • c’est symétrique : ça manque d’authenticité !
  • c’est recousu avec un tissu en dessous : un trou non troué, on dit non ! Dans la vie, il faut savoir faire des choix.
  • c’est plein de petits trous : encore des p’tits trous, des trous d’première classe, des trous de … mites. Pas très glam, et tout de suite moins rock’n’roll.

La tendance du jean destroy : à adopter ou non ?

Le jean troué, c’est comme le gras, le sucre, l’alcool et tant de bonnes choses : on aime ça mais il ne faut pas en abuser. Savoir rester modéré est une bonne solution pour ne pas donner l’impression qu’on a trouvé nos fringues dans une poubelle. La simplicité c’est souvent ce qu’il y a de plus efficace !

Même si en trouve plein les magasins, n’oublions pas que les jeans troués sont à l’origine des vêtements qui ont vécu, qui ont « fait la guerre »; c’est ce qui leur donne tout leur charme. Alors si l’idée de dépenser des sommes (bien trop) exorbitantes pour un jean déjà abîmé vous hérisse le poil, pas de panique, internet regorge de DIY qui vous expliquent en détail « comment trouer votre jean » (non ce n’est pas une blague).
Et sinon, vous pouvez toujours attendre patiemment que le temps laisse ses traces sur votre jean préféré : tout vient à point à qui sait attendre.

Alors ce jean, on vous le sert avec ou sans trou ?

Kiss, peace, love and rock’n roll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *